• juin 14, 2018

Cloître d’Emmaüs

Cloître d’Emmaüs

1024 683 Segwayfun.eu

Le cloître d’Emmaüs, la seule abbaye de liturgie slave de l’empire de Charles IV, devint un centre de l’éducation et de l’art. Parmi les étudiants en langue de Cyrille et Méthode comptait par exemple Jean Hus. De nombreux trésors littéraires enluminés y virent le jour, y compris le soi-disant Evangéliaire de Reims qui appartient désormais au trésor des rois de France. Le monastère accueillait des moines bénédictins de rite oriental, utilisant le vieux slave en tant que langue liturgique. Le prix de la construction s’éleva au même montant que le pont Charles, l’architecte reste néanmoins inconnu. L’église fut endommagée le 14 Février 1945 lors des frappes aériennes américaines. À la place des tours, on installa plus tard une construction asymétrique de 32 mètres en béton blanc. La pointe doré a nécessité 1,3 kilogrammes d’or de 24 carats. Grâce à une illusion optique, la tour du sud, plus près de la rivière, paraît plus haute, même si ce n’est pas le cas.