• juin 14, 2018

Église de Notre-Dame du Týn

Église de Notre-Dame du Týn

1024 724 Segwayfun.eu

Une petite église romane était située à cet endroit déjà dès le XIe siècle. Il s’agissait d’une église hospitalière destinée aux marchands étrangers qui arrivaient dans la cour de Ungelt où se trouvait la douane. Dans la moitié du XIVe siècle, l’actuelle église gothique vit le jour, assurant la fonction de l’église paroissiale et de l’église principale de la Vieille-Ville. Ses tours s’élèvent à une hauteur de 80 mètres. La tour du Nord, nommée Éve, dépasse d’un mètre de hauteur et un peu en largeur celle du Sud, nommée Adam. L’orgue de l’église de Notre-Dame du Týn est le plus ancien orgue de Prague. L’église peut également se vanter d’abriter un grand nombre de pierres tombales très bien conservées. Une soixantaine en fut identifiée, d’autres pas, certaines pierres avaient été enlevées lors de la reconstruction du sol. Parmi les plus célèbres, la pierre tombale de Tycho de Brahe, astronome danois qui fut au service de l’empereur Rodolphe II.
Une légende parle d’une petite cloche dans les clochers de l’église. Celle-ci évoque le souvenir d’une employée de maison, qui fut étranglée par sa maîtresse prise d’un accès de colère. En effet, au son des cloches de Notre-Dame du Týn, la servante d’est agenouillée et a commencé à prier au lieu d’aider la maîtresse avec sa toilette. Vu son rang, la meurtrière fut disculpée, mais chaque son des cloches résonnait dans sa conscience si bien qu’elle fit fabriquer une petite cloche en souvenir de sa servante, puis elle est entrée au couvent, ayant distribué tous ses biens aux pauvres.